Récupérer l’eau d’un forage ou d’un puit

Abordons un point spécifique du traitement de l’eau : la récupération d’eau de forage ou d’un puit. Si récupérer l’eau après avoir réalisé un forage ou bien pomper l’eau d’un puit est un projet d’amélioration et de valorisation de son habitat, il est nécessaire d’attirer l’attention sur quelques points essentiels.

Quel usage pour l’eau de puit ou de forage ?

Tout d’abord il est important de définir l’usage de ce qui est prévu de faire de son eau, et pour cela on compte 3 niveaux plus ou moins élevés d’usages :

  • Le niveau 1, de base, est défini et réservé pour un usage seulement en extérieur de l’habitation pour par exemple arroser la pelouse ou son jardin.

  • Le niveau 2, intermédiaire, est défini pour utiliser l’eau pour l’extérieur ainsi que pour nettoyer une voiture, une cour ou une terrasse, et à l’intérieur de l’habitation pour uniquement des besoins de lavages (lave-linge, lavage des mains avec mention, WC).

  • Le niveau 3, plus élevé, permettra d’utiliser l’eau en réduisant les risques pour toute la maison, à l’extérieur comme à l’intérieur de l’habitat y compris pour la boisson et les préparations culinaires, le lave-vaisselle, les douches ainsi que le remplissage en eau ou la remise à niveau d’une piscine ou d’un bassin d’agrément.

Il est nécessaire de bien définir son projet car suivant l’usage, les niveaux de surveillances, d’analyses et d’équipements s’y afférant seront différents.

Analyser les eaux de puit et de forage

Ensuite, faire réaliser une analyse plus ou moins élaborée de l’eau en fonction des niveaux d’usages choisis. Par exemple pour le niveau 1 sur quelques critères seulement, ou bien sur tous les critères qualitatifs de l’eau pour le niveau 3. Quels que soient les usages, il est important de faire réaliser des analyses d’eau dans un laboratoire environnement et hygiène agréé et plusieurs fois par an suivant plusieurs niveaux :

  • Pour le niveau d’usage 1, faire réaliser une analyse d’eau portant sur la quantité de matières en suspension (ou MES), la turbidité, le pH, la conductivité, la dureté, la concentration en fer et vérifier par des prélèvements réguliers la température, la couleur et l’odeur de l’eau.

  • Pour le niveau d’usage 2, faire réaliser une analyse d’eau portant sur les critères décrits pour les analyses du niveau 1, complétée par des analyses d’eau portant sur la qualité microbiologique de l’eau.

  • Pour le niveau d’usage 3, faire réaliser une analyse d’eau complète portant sur les critères décrits pour les analyses des niveaux 1 et 2, complétée par des analyses d’eau portant sur la concentration des substances indésirables, des substances toxiques et les concentrations en pesticides, herbicides et apparentés.

Comment traiter l’eau de puit ou de forage ?

Enfin, il faudra s’équiper d’appareils permettant de traiter l’eau dans les meilleures conditions suivant les usages prévus et la qualité de l’eau analysée du site. Pour cela, un dimensionnement des appareils sera nécessaire en fonction du débit de l’eau soutiré et en fonction de la consommation d’eau annuelle. Ces deux critères hydrauliques sont primordiaux pour l’utilisation du réseau d’eau à utiliser. Dans certain cas il sera même nécessaire de réaliser une ou plusieurs cuves de stockage de l’eau, dans le cas d’une ressource en eau insuffisante par rapport à l’usage, non plus en qualité, mais en quantité.

Pour une installation de niveau d’usage 1, un filtre à rondelle de type FILTERMAX peut convenir, pour une installation de niveau d’usage 2, un filtre à rondelle de type FILTERMAX combiné à deux filtres ECOBIGBLUE10 montés en série avec une cartouche à charbons actifs et une cartouche microfiltrante 1 micron peut convenir. En complétant ce combiné multi-filtres avec en final une désinfection UVc de type UV-DESIGN SX40, le traitement de l’eau sera plus global et réunira les traitements nécessaires au niveau d’usage 2.

Pour une installation de niveau d’usage 3, il sera nécessaire d’installer un système de filtration équivalent au niveau 2 mais aussi suivant les résultats d’analyses, installer un adoucisseur ECOSAFE  dans le cas d’une eau très dure ce qui est fréquent dans le cas d’une eau de puit ou de forage, un osmoseur OSMOSPUR de Aquahyper combiné à une préfiltration spécifique comme dans le cas d’une présence de nitrates (maxi 50 mg/l) avec un pré-filtre spécifique anti-nitrates NITRA-10X, puis les douches seront équipées de filtres terminaux microfiltrant de type LEGIODOUCHETTE de façon à réduire le risque de développement bactérien et de légionelles dans l’eau des douches.

Ces précautions prises, il sera nécessaire d’évaluer le besoin en quantités par le débit et la consommation annuelle.


No products

To be determined Livraison
0,00 € Total

Commander